Contenu de la page

PERSONNALITÉS

Xiuhtezcatl sur l'activisme et l'art

"Il s'agit d'utiliser l'art pour changer les systèmes, remettre en question les récits et en raconter de nouveaux" : l'activiste environnemental et artiste hip-hop nous parle de communauté, de culture et de libération collective.

 

Xiuhtezcatl (Image: Josué Rivas/Indígena).

L'activiste environnemental et artiste hip-hop Xiuhtezcatl avait six ans lorsqu'il donnait pour la première fois un discours public au sujet de l'environnement. Ayant grandi à Boulder, dans le Colorado, ses parents activistes étaient comme des modèles : son père, originaire de la population indigène du Mexique central, travaillait dans la plaidoirie, tandis que sa mère américaine fonda Earth Guardians en 1992.

Dès son plus jeune âge, Xiuhtezcatl a voyagé entre les États-Unis et le Mexique avec sa famille, passant du temps avec différentes communautés indigènes, "essayant de nous ancrer dans notre propre héritage culturel en tant que personnes indigènes du sud", explique-t-il, "tout en bâtissant des liens avec des gens ici au nord". Ce sol fertile aura nourri le développement de son attachement à la Terre. "J'ai grandi dans un foyer fortement axé sur notre culture, notre héritage et notre justice environnementale, un foyer qui s'interrogeait par rapport à ces mêmes questions comme étant intrinsèquement liées à notre style de vie", ajoute-t-il. "C'était un autre regard sur le monde."

Âgé aujourd'hui de presque 21 ans, ces valeurs continuent de sous-tendre tout ce qu'entreprend Xiuhtezcatl. Jusqu'à récemment, il occupait le poste de directeur de la jeunesse chez Earth Guardians, avant de prendre la décision de se lancer en tant qu'indépendant. Aujourd'hui, il voyage beaucoup depuis sa base à Portland, s'occupant des plus grands responsables politiques au monde lors des sommets des Nations Unies, livrant ses rimes dynamiques aux publics allant de l'Australie au Costa Rica, et faisant tout son possible pour lutter contre la crise climatique.

À l'occasion de la Journée de la Terre, nous avons rencontré Xiuhtezcatl pour parler d'activisme et d'art, de la puissance de la libération collective, du style, du hip-hop et bien plus encore.

"La crise climatique est bien réelle aujourd'hui. Il n'est pas question d'un avenir abstrait, parsemé d'incendies et de catastrophes naturelles."

RECONTEXTUALISER LA CRISE CLIMATIQUE
"La conversation autour de la crise climatique est inscrite dans un récit très particulier. Elle est décrite comme une question environnementale, une question énergétique, mais cela ne permet pas de montrer à quel point la crise climatique est complexe, en plus d'être liée à des questions humaines. Il ne s'agit pas seulement d'avoir une éducation scientifique, bien que cet élément soit important. Il est également essentiel de s'éduquer culturellement, de comprendre les impacts matériels de cette crise et la façon dont elle affecte les personnes et les communautés. J'ai grandi avec l'idée que "nous faisions cela pour protéger les générations futures" - et j'y ai adhéré, mais la crise climatique est bien réelle aujourd'hui. Il n'est pas question d'un avenir abstrait, parsemé de tempêtes, de feux de forêt, de tsunamis et de catastrophes naturelles. Ses impacts matériels se manifestent aussi dans les communautés et partout, à l'heure actuelle - encore plus dans les communautés pauvres noires ou de couleur et indigènes.

En tant qu'indigènes, nous défendons nos communautés et nos terres, car c'est ce que nous faisons depuis la colonisation. Les pipelines qui traversent nos terrains ou l'extraction des ressources dans nos communautés, tout cela est la continuation du colonialisme. Ce n'est pas seulement la crise climatique ou l'industrie des combustibles fossiles qui menacent nos foyers - ce sont aussi ces systèmes que nous combattons depuis des générations qui se manifestent d'une nouvelle manière. Nous devons instaurer solidarité et force au sein de nos propres communautés, en élevant ceux qui nous entourent. Car selon nous, la survie de notre culture dépend de notre capacité à résoudre la crise climatique. Je pense qu'il est très important de s'ancrer dans la réalité actuelle et d'être conscients de l'impact matériel de cette situation. C'est quelque chose qui manque souvent dans le grand récit sur le climat, parce que les voix des indigènes et celles des Noirs ne sont pas au centre de ces conversations."

LA LIBÉRATION COLLECTIVE
"Nous ne faisons rien de tout cela dans le vide. Tout est incroyablement complexe et interconnecté. Nous nous raccrochons souvent à l'idée que les actions et les choix individuels vont changer les choses. Il est important d'élargir son champ d'action car le mouvement environnemental se fonde sur des idées étroites, des réformes capitalistes - changer de petites choses au sein des industries ou encourager les gens à consommer certains produits. Le vernis de l'éco-responsabilité. Souvent, ces idées ne sont pas étayées par la science ou ne profitent pas concrètement aux communautés qui vivent la crise climatique au quotidien. Référez-vous à une variété de voix, pas seulement aux marques qui vendent des pailles en métal et des jeans éco-responsables. Tous les éléments de cette conversation doivent continuer à être remis en question et à être délibérés avec une plus grande ouverture d'esprit."

Xiuhtezcatl lors de la grève du climat de New York en 2019 (Image : Josué Rivas).

LE RÔLE DU HIP-HOP DANS LA CONVERSATION CULTURELLE
"J'ai donné des concerts, fait des tournées et vu le monde au travers du hip-hop et de la musique. Je suis vraiment tombé amoureux de cette culture et de la façon dont les artistes ont utilisé le hip-hop. C'est un moyen tellement beau et puissant de communiquer et d'élever nos communautés et leurs histoires, d'aller plus loin. Les gens ressentent beaucoup de choses lorsqu'ils écoutent de la musique. C'est une grande responsabilité, mais je suis ravi d'en faire partie. Il s'agit d'utiliser l'art pour changer les systèmes, remettre en question les récits et en raconter de nouveaux. L'avenir est vraiment prometteur pour les artistes indigènes. Je vois tant de mes pairs, dont je m'inspire beaucoup, s'exprimer et transformer les espaces médiatiques, musicaux et ceux du divertissement.

SON STYLE
"Le style, pour moi, est une extension de ma manière de m'exprimer. Je n'achète pas de nouveaux vêtements. J'achète du seconde main. J'essaie de le garder aussi local et natif que possible, en choisissant des entreprises noires et de couleur. Les vêtements représentent ce que nous portons, mais ils peuvent également façonner la culture. Je remarque une relation puissante entre notre art, la façon dont nous utilisons nos voix et les vêtements que nous portons."

"Les vêtements façonnent la culture. Je remarque une relation puissante entre notre art, la façon dont nous utilisons nos voix et les vêtements que nous portons."

LA RESPONSABILITÉ DE LA MODE
"La responsabilité de l'industrie de la mode est énorme. Il est si facile pour les marques de s'aligner publiquement au sujet des causes sociales, qu'il s'agisse d'éco-responsabilité ou du mouvement Black Lives Matter. J'ai hâte de voir les marques faire le travail en profondeur, celui qui n'est pas publié. Certes, il n'aide pas à polir cette image mais représente une attitude sérieuse en cours de route. De plus en plus, les gens voient plus loin que l'image des marques. Ils commencent à se demander, quelles sont les pratiques ? Comment traitez-vous vos employés ? Comment ces articles sont-ils produits ? Quel est le matériel utilisé ? Comment vous présentez-vous aux communautés avec lesquelles vous interagissez ?"

À CEUX QUI VEULENT REJOINDRE LE COMBAT POUR LA JUSTICE ENVIRONNEMENTALE
"À mes yeux, me rapprocher de cette communauté est la chose la plus précieuse dans mon travail, en plus de me rendre compte que régler le problème ne repose pas uniquement sur l'individuel. Tendez la main à ceux qui vous entourent, qui croient en vous et en cette cause, qu'elle soit environnementale, de justice sociale ou autre. Tissez des liens avec d'autres personnes qui sont sur la même longueur d'onde et qui apprendront avec vous, grandiront avec vous et vous mettront au défi. Je pense que c'est vraiment important, que vous travailliez à défendre nos proches de la communauté LGBTQ, ou pour la justice environnementale, ou la souveraineté indigène. Quel que soit l'espace dans lequel vous évoluez, plus vous pouvez vous ancrer dans la communauté et dans d'autres groupes culturels, plus vous réaliserez à quel point ces conversations sont liées les unes aux autres, et pourquoi cette solidarité est vraiment importante."

Interview par Maisie Skidmore


Continuer à lire

 

L'histoire du T-shirt blanc

 

L'auteure Lauren Cochrane explique comment le T-shirt blanc est devenu une icône du style.

 

Le temps d'une pause : Adesuwa Aighewi

 

Cinq minutes avec la mannequin, cinéaste et star de notre campagne.