Contenu de la page

PERSONNALITÉS

Un (long) week-end à LA

À l'approche du Memorial Day, la peintre Ann Kim et le danseur David Adrian Freeland Jr, basés à Los Angeles, nous expliquent comment profiter au maximum de ce jour supplémentaire si important...

 

Ann porte une robe et des chaussures COS. (Image: Adrian Martin).

"Peindre, c'est une expérience intime. La solitude m'aide à me reconnecter à moi-même, à approfondir mon processus de création."

Le long week-end est bientôt là. Que vous restiez près de chez vous ou partiez en voyage, c'est le moment de vous ressourcer et de vous faire plaisir. Besoin d'inspiration ?
Nous avons pris cinq minutes avec des amis de COS, la peintre Ann Kim et le danseur David Adrian Freeland Jr. Découvrez comment ils célèbrent le Memorial Day chez eux à Los Angeles et laissez-vous guider tout au long de ces trois jours...

ANN KIM, PEINTRE

Comment allez-vous profiter de ce long week-end ?
"Je vais passer du temps avec ma famille à Joshua Tree. Son parc national regorge de sentiers de randonnée, de flore et de faune – c'est l'un de mes endroits préférés à visiter près de LA. Le week-end parfait comprendrait également une randonnée au Solstice Canyon ou aux chutes d'Escondido avec mon chien Riley et une journée à la plage."

Parlez-nous d'un lieu local que vous aimez visiter le week-end.
"Café Maru. L'espace est serein, et ils y font le meilleur cortado."

L'été approche. Quels sont vos essentiels pour la belle saison ? 
"J'adore le lin pour l'été."

L'année dernière a été difficile. Comment êtes-vous restée positive et motivée ?
"La méditation au fil des années m'a permis de me concentrer sur mon bien-être général. Prendre soin de moi et écouter ce dont j'ai besoin m'aide à rester positive."

Comment restez-vous créative ?
"L'inspiration est partout, en particulier lorsque je suis seule dans la nature. La peinture et la création sont une expérience intime, et la solitude m'aide à me reconnecter avec moi-même, à approfondir mon processus créatif."

Comment la vie à Los Angeles influence-t-elle votre travail ? 
"J'ai grandi près de la plage à LA, être à proximité de l'eau a beaucoup influencé mon travail et ma façon de peindre. Lorsque je nage, surfe ou observe l'eau, je me sens vraiment ancrée dans le moment présent."

Comment imaginez-vous le futur ?
"Justice, respect et amour pour tous."

5 MINUTES DE QUESTIONS 

Quelle chanson ou quel album vous a permis de garder le sourire l'année dernière ?
" 'If Only' de Raveena."

Votre façon de vous détendre ? 
"Aller au parc avec mon chien Riley."

Votre restaurant préféré à LA ?
"Damian. Ayant grandi à Los Angeles, l'influence et la présence de la culture mexicaine ont fait partie intégrante de ma vie – et j'adore cette cuisine."

Quelle est votre plus belle réussite ?
"Le contentement."

Si vous pouviez partager un message avec votre jeune alter ego, quel serait-il ?
"Ne te prends pas trop au sérieux et sois indulgente avec toi-même."

 

David porte une chemise et un pantalon COS. (Image: Adrian Martin).

DAVID ADRIAN FREELAND JR, DANSEUR

Avez-vous toujours voulu être un danseur ?
"La danse m'a certainement trouvé. Je suis originaire de Jacksonville, en Floride, et j'ai commencé à danser dans le Dance Club espagnol de mon école élémentaire en 4ème année. Je suis devenu accro. J'étais extrêmement chanceux de pouvoir entrer dans la LaVilla School of the Arts, un collège avec différents programmes d'art où j'ai commencé ma formation de danse professionnelle. Depuis, j'ai eu tellement d'opportunités merveilleuses. L'adrénaline ressentie sur scène est le meilleur sentiment au monde."

Comment allez-vous profiter de ce long week-end ? 
"En long week-end... je me réveille tard et prépare un bon petit-déjeuner à la maison ou au restaurant pour un brunch. Je vais ensuite à la plage ou au parc pour passer la journée avec mes amis. Plus tard, je me fais beau pour aller dîner et pourquoi pas boire un verre en ville. Le lendemain, je partirai en randonnée, j'irai manger un autre plat délicieux quelque part et peut-être faire un peu de shopping. Le dernier jour, je me détends à la maison en regardant mes films préférés et en tentant une nouvelle recette pour le dîner."

Parlez-nous d'un lieu local que vous aimez visiter le week-end.
"J'aime aller au parc Elysian avec mes amis. L'année dernière, pendant la pandémie, nous nous y retrouvions pour les anniversaires des uns et des autres, et faisions une journée pique-nique dans le parc. Nous apportions parfois des perruques et organisions notre propre petit drag brunch, ce qui était très amusant comme nous ne pouvions pas nous voir aussi souvent."

L'été approche. Quels sont vos essentiels pour la belle saison ?
"Mon style estival comprend définitivement des shorts parce que j'aime montrer mes jambes. Beaucoup de débardeurs et de T-shirts blancs. Et j'adore chercher des chemises boutonnées vintage, fluides ou avec un imprimé old-school."

L'année dernière a été difficile. Comment êtes-vous resté positif et motivé ?
"Au début, c'était très compliqué pour moi de trouver une quelconque forme de positivité. La compagnie pour laquelle je danse – L.A Dance Project – avait prévu tellement de grandes tournées qui ont toutes été annulées. Et si l'on ajoute à cela les meurtres de tant de Noirs non armés, j'étais épuisé. J'ai commencé à voir un thérapeute pour parler de tout ce que je ressentais, et c'est ainsi que les choses se sont améliorées pour moi. J'ai ensuite cherché de nouveaux passe-temps pour m'occuper et m'éloigner de mon téléphone. J'ai essayé d'apprendre à me servir d'une machine à coudre, puis j'ai tenté la fabrication de bougies, et enfin, je me suis mis à la pâtisserie. J'ai dû reconnaître que l'année qui venait de s'écouler ne ressemblait à aucune de celles que j'avais vécues ou que je vivrai et, même si c'était difficile, j'ai dû me convaincre que la situation allait changer."

Comment imaginez-vous le futur ?
"Wow, c'est une question à laquelle il est difficile de répondre car nous avons tellement de travail à faire, pas seulement ici aux États-Unis, mais dans le monde entier. Nous devons démanteler tous les systèmes d'oppression et trouver l'amour dans nos cœurs pour tous les peuples. Nous devons embrasser nos différences et nous opposer à toutes les injustices."

5 MINUTES DE QUESTIONS

Quelle chanson ou quel album vous a permis de garder le sourire l'année dernière ?
"La chanson 'Time' de Snoh Aalegra et l'album 'Language' de MNEK."

Votre restaurant préféré à LA ?
"Mon endroit préféré pour manger en ce moment est un camion à tacos qui se trouve juste au coin de mon bloc sur la 9ème et Broadway. Ils ont les meilleurs nachos que j'ai jamais mangés. Ils font les chips sur place et c'est absolument incroyable !"

Quelle est votre plus belle réussite ?
"Mon Princess Grace Award pour la danse en 2018. Lorsque ma compagnie m'a annoncé ma nomination, j'étais tellement choqué parce que j'ai toujours rêvé d'un jour recevoir un prix, et j'étais tellement fier que ce rêve devienne réalité."

Si vous pouviez partager un message avec votre jeune alter ego, quel serait-il ?
"David, ça va être difficile de naviguer dans ta sexualité et d'essayer de faire quelque chose de ta vie, mais tu es tellement plus fort que ce que tu penses. Chaque décision que tu prendras pour toi-même, fais-le avec confiance et tu verras tous tes rêves et plus encore se réaliser. Je t'aime !"

Découvrez la peinture d'Ann Kim (@andyheart) et le travail de David Adrian Freeland Jr (@david_adrian) au sein de la compangie L.A. DANCE PROJECT.

Les choix de la rédaction


Continuer à lire

 

L'histoire du T-shirt blanc

 

L'auteure Lauren Cochrane explique comment le T-shirt blanc est devenu une icône du style.

 

Vues urbaines : Athènes

 

Découvrez la ville sous un nouvel angle avec Chris Kontos, fondateur du Kennedy Magazine.