Contenu de la page

 

PERSONNALITÉS

Isaac Powell sur sa carrière à Broadway

L'étoile montante du théâtre et de la télévision, partage les lieux et les personnes ayant façonné son parcours de la Caroline du Nord à New York.

Isaac porte un manteau ajusté, une chemise et un pantalon COS.

Isaac Powell (he/him) a passé toute la matinée à réparer son vélo bien-aimé après l’avoir ramené de son tournage à Los Angeles. Depuis ses débuts à Broadway dans le film primé Once on This Island, et peu de temps après avoir obtenu son diplôme universitaire, le jeu d’acteur l’a emmené partout aux États-Unis, de la petite ville de Caroline du Nord à New York, où il vit aujourd'hui. De son ascension fulgurante, d'un théâtre local à des rôles de haut niveau à la télévision et au cinéma, s'est ensuivi un voyage ininterrompu de cinq ans. "Mon métier n’est rien sans mes expériences personnelles", dit-il. "Dire que les deux s’influencent mutuellement est un euphémisme. Mon expérience personnelle et ce que je peux apporter à un personnage sont tout ce que j’ai."

Ayant grandi dans sa ville natale de Greensboro, en Caroline du Nord, Powell était le plus jeune des trois enfants d’une famille d’athlètes. L’influence du sport et du plein air est encore présente dans son quotidien, d’où son amour pour le vélo. Bien qu’une carrière dans les arts n’ait jamais été un choix évident compte tenu de ses origines rurales, la poursuite de ce rêve l’a amené à jouer Tony dans West Side Story, à apparaître dans la série télévisée d'anthologie, American Horror Story, et à jouer un rôle dans l’adaptation cinématographique de la comédie musicale, Dear Evan Hansen. Heureusement, il est le genre d’acteur qui se nourrit du stress. "Quand je ne ressens pas la pression, c’est mauvais signe", dit-il. "Le stress est le gaz qui alimente mon moteur." Si ne pas avoir grandi entouré d’artistes était un désavantage, cela ne l’a pas pour autant retenu de le devenir lui-même.

En plein milieu d’une canicule à New York, Powell a pris le temps de nous parler de théâtre, comment trouver l’inspiration dans les lieux de rencontre du quartier de sa ville et suivre l'exemple de ses héros. "Et pour moi", dit-il. "C’est vraiment continuer à travailler avec des gens qui me motivent, sur des sujets qui me touchent."

"La manière dont les gens interagissent avec la ville et les uns avec les autres est une source d’inspiration pour un.e acteur.trice."

BROADWAY
"C’est le seul endroit où un.e acteur.trice puisse se sentir comme un.e athlète professionnel.le. En tant qu'acteur new-yorkais, évoluer sur une scène à Broadway, c'est comme jouer à domicile. Le public est extrêmement favorable. Il y a un énorme engouement pour le théâtre dans la ville de New York, alors c'est passionnant de jouer pour ce genre d'audience. Vos débuts à Broadway ressemblent à un rite de passage."

UN PARCOURS LOIN D'ÊTRE TRADITIONNEL
"Je n’ai jamais aspiré à une carrière dans les arts. Ce n’était pas quelque chose que je considérais comme possible. Je n'ai pas grandi entouré d'artistes, ma famille est composée d'athlètes, et j'ai vécu dans une partie rurale de ma ville natale. Ce n’est qu’à l’âge de 12 ans, quand j’ai vu ma première pièce que le monde s’est ouvert. Je me souviens d’avoir regardé cet enfant acteur en pensant que je pouvais faire mieux, alors j’ai auditionné pour un théâtre communautaire local. Tout s'est enchaîné à partir de là."

L'EXPLORATION DE L'IDENTITÉ
"J’ai joué Daniel dans une production de Once on This Island, mes débuts à Broadway en 2017. Ce personnage venait d’un monde très similaire au mien. Je n’avais jamais pu jouer un personnage mixte auparavant, coincé entre deux mondes sociaux en conflit l’un avec l’autre. C’était très excitant. À cette période-là de ma vie, je pouvais vraiment m’identifier à cela."

TRAVAILLER DUR
"Le théâtre est un excellent terrain d’entraînement pour travailler ensuite à la télévision et au cinéma. Vous présentez le même spectacle huit fois par semaine, donc la plus grande tâche est de le garder frais à chaque fois. Lorsque vous vous rendez à la salle de sport et soulevez des poids, vous faites tant de répétitions que vous commencez à renforcer votre force et votre endurance. C’est l'endroit pour un.e acteur.trice où travailler ses muscles tous les jours pour rester en forme."

DÉPASSER SES LIMITES
"Quand je jouais Tony dans West Side Story, c’était sur la même scène de Broadway que Patty LuPone dans Evita. Toutes ces performances emblématiques qui ont eu lieu sur cette même scène, comme Patina Miller dans Sister Act, Sutton Foster dans Shrek the Musical, Kristin Chenoweth dans Promises, Promises. Tant d’acteurs.trices que j'admire ont joué là-bas, donc c’était vraiment excitant de suivre leurs traces."

Isaac porte un pull en maille COS.

"Plus je passe de temps dans une ville en particulier, plus je commence à m’en inspirer pour m’habiller.“

LE SENS DE LA COMMUNAUTÉ
"J’ai eu de la chance car j’ai déménagé à New York en ayant déjà un emploi. J’ai eu mon premier spectacle à Broadway juste après avoir obtenu mon diplôme universitaire. Donc quand je suis arrivé, c’était directement les répétitions, et j’ai immédiatement été accueilli par la communauté théâtrale. J’ai trouvé mes repères assez rapidement."

L’EXPRESSION DE SOI
"Plus je passe de temps dans une ville en particulier, plus je commence à m’en inspirer pour m’habiller. Une grande partie de cette dernière année, j’ai vécu à Los Angeles où j’ai définitivement adopté une sorte de style californien. Mais maintenant que je suis de retour à New York, je me retrouve à m’habiller un peu plus tendance. La Californie, c'est une ambiance plus décontractée, tandis que New York est plus branchée. Quand je rentre chez moi en Caroline du Nord, je suis à nouveau en bottes de cow-boy et Dickies®. Au final, je suis un peu un caméléon de la mode. J'aime me fondre dans n'importe quelle ville."

SE RESSOURCER
"La première chose que je fais lorsque je rends visite à mes parents, c'est de marcher dans ce bois jusqu'à ce ruisseau près de chez moi, où j'ai grandi. J'adore être à l'extérieur. C'est la nature qui me manque le plus à propos de la Caroline du Nord, mais il y en a beaucoup ici à New York si vous partez à sa recherche. Des endroits comme la High Line, Little Island au Pier 55 et le jardin botanique de New York au Bronx."

LA SOCIÉTÉ
"J’adore la région où Greenpoint rencontre Williamsburg ; elle semble toujours pleine de jeunes types artistiques. New York est le meilleur endroit au monde pour regarder les gens passer. La manière dont les gens interagissent avec la ville et les uns avec les autres est une source d’inspiration pour un.e acteur.trice. Même la façon dont les gens agissent lorsqu'ils sont seuls ou ne pensent pas qu'on les regarde."

DE NOUVEAUX HORIZONS
"J’ai adoré visiter Londres, San Francisco, Los Angeles et Paris. J'aimerais vraiment explorer davantage l'Amérique du Nord. Je sais qu'il y a beaucoup de travail cinématographique réalisé à Vancouver. J'aimerais aussi voir un peu de nature en Colombie-Britannique. Je peux certainement vivre dans d'autres endroits pendant un certain temps, mais je serai toujours américain. Je reviendrai toujours à cet endroit. L’Amérique, c'est mon sang."

5 MINUTES DE QUESTIONS

Le dernier endroit où vous avez pris un taxi ?
"L'aéroport de LaGuardia."

Qu'y a-t-il sur la table de votre loge ?
"Un vocal steamer."

Votre dramaturge vivant.e préféré.e ?
"Matthew Lopez."

La dernière chose que vous faites avant de monter sur scène ?
"Prier."

Le théâtre le plus authentique de New York ?
"Le New York Theatre Workshop."



Isaac Powell (@isaaccolepowell) porte la collection COS Automne-Hiver 2022.
Photographie : Mario Sorrenti.
Styling : Camilla Nickerson.
Interview : Ben Perdue.


Découvrir la collection

Filtrer

Filtrer

Effacer tout
136 articles
Trier

Trier

 

Continuer à lire

Enfreindre toutes les règles avec Natasha Lyonne

 

L'actrice, écrivaine et directrice au sujet du storytelling, de ses premières influences et de l'impact qu'elle espère avoir.

Le pouvoir de la couleur

 

Lea Colombo s'exprime au sujet de son développement artistique et de notre relation à la couleur.